Actions du CRPF Pays de la Loire

Vous pouvez consulter le rapport d'activité 2015

Promouvoir les documents de gestion durable

Les documents de gestion durables doivent être conformes au Schéma Régional de Gestion Sylvicole (SRGS) qui précise les objectifs poursuivis par le C.R.P.F. concernant les modalités de gestion des forêts privées. Il a été approuvé par arrété du Ministre de l'Agriculture et de la Pêche en date du 26 janvier 2005

Le Plan Simple de Gestion (PSG)

Le P.S.G. est obligatoire pour toute forêt privée de plus de 25 hectares. Présenté par le propriétaire, le Plan Simple de Gestion  est un document qui fixe les règles de conduite de sa propriété boisée. Il comprend trois parties :

  • Une analyse des peuplements dans leur contexte économique, environnemental et social.
  • La définition des objectifs de gestion.
  • Un programme de coupes et travaux.

Le PSG est établi pour une période comprise entre 10 et 20 ans. Il doit être conforme au schéma régional de gestion sylvicole pour être agréé. Les demandes d'agrément sont instruites par les personnels du C.R.P.F. L’agrément du document par le Centre Régional de la Propriété Forestière confère la Garantie de Gestion Durable à la forêt. Cette garantie permet à son propriétaire de bénéficier des aides publiques et des avantages liés aux incitations fiscales prévues par la loi (sauf cas particuliers en site Natura 2000).

Le Code des Bonnes Pratiques Sylvicoles (CBPS) , les Règlements Type de Gestion (RTG)

Pour les petites forêts, bois et taillis non soumis à Plan Simple de Gestion, le propriétaire peut adhérer au Code de Bonnes Pratiques Sylvicoles ou à un Règlement Type de Gestion. Cette démarche lui permet d'attester qu'il cultive sa forêt dans un souci de gestion durable. Certaines procédures d'autorisations administratives de coupes lui sont ainsi évitées et il peut aussi accéder aux aides de l'Etat en matière d'investissement forestier. Il affirme également une prise en compte des différentes fonctions de la forêt (fonctions de production, écologique et sociale). Cela va dans le sens des démarches de certification forestière favorisant les débouchés commerciaux du bois

Vulgariser les méthodes de sylviculture

  • La diversité : des sols, des climats régionaux, des peuplements forestiers façonnés par l'histoire et enfin des hommes, impose de proposer aux propriétaires une palette de solutions aussi adaptées que possible à la complexité des problèmes.
  • La mise au point des sylvicultures les plus pertinentes est effectuée, en collaboration avec les organismes de recherche nationaux, en installant des dispositifs d'essais et de démonstration en vraie grandeur.
  • Chaque année dans la Région 1500 particuliers, sans formation préalable à la sylviculture, accèdent à la propriété de terrains boisés, le besoin d'information est énorme. Le C.R.P.F. propose chaque année plus de 20 réunions abordant une grande diversité de problèmes.
  • Des cycles complets de formation sur plusieurs journées sont organisés par le CRPF, en liaison avec l'association FOGEFOR.
  • Un périodique Bois et Forêts en Pays de la loire est adressé une fois par trimestre à plus de 9 500 propriétaires.
  • Édition de fiches d'information.

Développer les formes de regroupements technique et économique

  • Le C.R.P.F. a pour mission de favoriser toute forme de coopération des propriétaires en vue de regrouper la gestion de leurs forêts et la commercialisation de leurs produits.
  • Les concentrations des entreprises dans le secteur aval de la filière et la disparition des petites scieries imposent en effet une rationalisation de la gestion des massifs boisés et la mise en marché de lots de bois homogènes et importants.