Les chênaies face au changement climatique

Les signalements de dépérissements des chênaies de la zone atlantique sont de plus en plus fréquents cette dernière décennie : un peuplement sur quatre de chênes pédonculés a été jugé dépérissant en Poitou-Charentes. Ce niveau de dépérissement est jugé comme très préoccupant.

Conscients que les changements climatiques risquent d’être un défi majeur pour la filière bois et les chênaies en particulier (1ère essence française voir encadré en fin de document), les CRPF Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Ile de France – Centre, Poitou-Charentes, Aquitaine et Midi-Pyrénées se sont réunis, avec l’Institut pour le développement forestier (www.crpf.fr et www.foretpriveefrancaise.com), pour bâtir un projet ambitieux. Ce projet vise à mieux connaître et détecter les facteurs de dépérissement des chênes pédonculé et sessile en zone atlantique et ainsi de prévenir les risques induits par les changements climatiques globaux.

Durant l’année 2009, 184 peuplements de chênes (sessile, pédonculé ou en mélange avec du pubescent notamment voir encadré en fin de document) ont été observés dans les forêts privées des régions Pays de la Loire et Poitou-Charente. Les premiers résultats sont téléchargeables ici